Monster Hunter : Professeur Felyne
Bienvenue sur le forum de notre forum d'astuces consacré la série Monster Hunter
Pour profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
En cas de problèmes pour vous inscrire, merci de vous référer à ce lien : tuto d'inscription

Nos patch et jeux maison sont disponible à ces liens :
PatchFR MHP3RD (PSP) et MH3RD HD (émulateur / PS3)
Monster Hunter Helper : téléchargement


Astuces, soluces et tutoriels ( tutos ) sur Monster Hunter Generations, Monster Hunter Online, Monster Hunter 4 Ultimate, Monster Hunter 3 Ultimate et cie...
 
AccueilPortailGalerieCalendrierWiki Monster HunterFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [ ISO PSP ] Télécharger Monster Hunter 3rd [ MHP3rd ]
par kouishen160 Hier à 23:13

» [ MHP3rd ] Patch FR - Console PSP v3.0
par kouishen160 Hier à 22:17

» Ma présentation
par kouishen160 Hier à 22:15

» [ ISO PPSSPP ] Télécharger Monster Hunter 3rd HD [ MH3rd ]
par tomoe Hier à 16:54

» Presentation de tomoe
par tomoe Hier à 16:48

» Présentation de Mélanie
par Mélanie Kitenge Hier à 14:27

Les posteurs les plus actifs du mois
Masuku
 
kingvall
 
Starc77
 
AlphKiki0
 
daodejin
 
darryl
 
ThePullPaut43
 
yeeto51
 
Professeur Felyne
 
Thomas Alves
 
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.



    Partagez|
    Carnets de la Wycadémie III: Raptors aviaires
    avatar
    Pseudo IG : Masuku
    Rg MHGen : 90
    Rg MH4U : 700
    Voir le profil de l'utilisateur

    MessageSujet: Carnets de la Wycadémie III: Raptors aviaires Dim 6 Nov - 12:16
    Les wyvernes aviaires sont un ordre comprenant deux types de créatures: des créatures similaires à des dinosaures théropodes et des créatures plus proches de nos oiseaux. Ce premier s'intéressera donc à ses wyvernes raptoresques, classifiées en Wyvernes Coureuses et en Wyvernes Chiens.  Organisés en meutes dirigées par un individu dominant, ils font souvent office de premier challenge des chasseurs mais restent des monstres fascinants.

    Velocipreys et Velocidrome


    Les Velocipreys, premiers challenges des jeunes chasseurs, sont des champions de l’adaptation. A part dans le Bois Eternel, où ils sont rares, ils ont déjà été observés un peu partout aux côtés d’autres espèces de Wyvernes Coureuses. Ils utilisent leurs couleurs vives afin d’avertir les prédateurs de leur dangerosité.
    En effet, grâce à leurs cerveaux très développés, ils arrivent rapidement à élaborer des plans de chasse. Communiquant au moyen d’une série de petits cris, ils encerclent leur proie, limitant ses possibilités de fuite, avant de l’attaquer au moyen de leurs griffes. Un grand groupe peut abattre des proies plus grosses qu’un jeune Aptonoth. Parfois, quand la nourriture est rare, ils n’hésitent pas à attaquer des villages en meute afin de se rassasier. Du coup, la guilde envoie les chasseurs abattre quelques-uns d’entre eux pour repousser les meutes quelques jours et éviter les accidents.
    Les matériaux du Velociprey sont utilisés dans la vie quotidienne pour des usages très variés. Il est intéressant de noter que les crocs d’un Velociprey sont très aiguisés et durs si bien que parfois même une explosion de poudre ne parvient pas à les détruire.


    Le chef d’une meute est un Velocidrome. Guidant ses Velocipreys par ses ordres, il patrouille constamment son territoire à la recherche d’intrus. Si une telle menace est repérée, il appelle sa meute afin de l’éliminer. Beaucoup plus rapides que les grands Jaggis, ils sautent sur leur proie afin de la tuer d’un coup de leur puissante griffe. Si celle-ci survit, il la bloque au sol avant de s’acharner dessus avec sa meute jusqu’à la mort. Il a été noté que la tête d’un Velocidrome est particulièrement chaude, certainement en rapport avec ses capacités intellectuelles supérieures.
    Ils existent quelques variantes du Velocidrome. Les spécimens du Bois Eternel, certainement à cause de la rareté de leurs congénères qui leur donne accès à plus de nourriture, sont en général plus forts et plus vifs que ceux des autres régions. Des rapports de certains pays très éloignés font état de Velocidrome très âgés qui auraient évolués et développés une poche dans laquelles ils stockent les objets des chasseurs qu’ils attaquent et tuent. Cette poche, située dans la gorge, leur permet de mélanger des objets à leur salive, tels que des acides corrosifs ou des Transportogènes, si bien que ces Velocidromes peuvent cracher des substances particulièrement variées à leurs proies.

    Genpreys et Gendrome


    Les Genpreys sont des sous-espèces du Velocidrome. Dans leurs crocs et leurs griffes coule un venin mortel capable de paralyser des proies dix fois plus grandes qu’eux. Il a été estimé que leur venin peut paralyser les plus grandes victimes en dix secondes, si bien que des Genpreys ont déjà abattus de grandes wyvernes volantes. Malgré cela, ils préfèrent les Apceros et les Aptonoths. Ils utilisent leurs écailles afin de se camoufler dans les déserts et leur peau peut repousser les crocs d’autres wyvernes ainsi que leur propre venin. Malgré ça, ils ont déjà été observés dans de nombreux autres environnements.
    De par leur présence plus courante que certaines grandes wyvernes dans le désert, les villages du désert les considérent comme une menace majeure. Les marchands et les voyageurs sont également mis en garde de leur goût pour l’Aptonoth. Malgré cela, certaines parties du Genprey sont très utilisés dans la vie quotidienne, notamment les crocs que les chasseurs utilisent dans certaines régions pour les pièges électrochoc.


    Les Gendromes sont bien connus pour parfois vivre seuls et sans meute. Ce sont souvent des dominants à la recherche d’une meute à dominer, ce qui implique qu’ils devront affronter le chef actuel. Contrairement aux idées reçues, il existe des femelles Gendromes. Les crêtes de leur tête sont utilisés en tant qu’atour nuptial afin de charmer les membres du sexe opposé. La peau du Gendrome est parfaite pour faire des armures solides et ses armes sont réputées pour leurs propriétés paralysantes.


    Iopreys et Iodrome


    Sous-espèces des Velocipreys,  les Iopreys sont les Wyvernes Coureuses les plus exotiques, ayant pris une évolution radicalement différentes de leurs congénères. Trouvables partout à l’exception des zones froides, les Iopreys ont développés un sac de poison dans leur gorge, leur permettant de cracher des glaviots empoisonnés à leurs proies. Cela empoisonne également leur proie et il a été noté que leurs écailles aussi sont toxiques afin de se défendre. Ils se nourrissent préférentiellement sur des petits Neopterons grâce à cet organe unique mais n’hésitent à inscrire les Apceros et les Slagtoths à leur menu.


    Les Iodromes sont des Iopreys plus âgés qui dominent la meute. Si une fois de plus, leur sexe n’est pas défini, l’utilité de leur crête est à ce jour inconnue. Certains ont évolués des crêtes en forme de hache, peut-être pour des combats entre Iodromes. Leur poison est plus puissant que celui des Iopreys classiques, si bien qu’ils peuvent tuer des Iopreys avec en quelques minutes. Leurs os sont utilisés pour créer des armes et des têtes de flèche, leur poison se retrouvant jusque dans la moelle.


    Giapreys et Giadrome


    Les gens se sont d’abord mépris sur les Giapreys. Qualifiés de Velocipreys Albinos à cause de leur apparence similaire mais d’une livrée plus claire, il a été découvert qu’ils formaient des meutes dans la Crête arctique, devenant une toute nouvelle sous-espèce de Velocipreys spécialisées dans les environnements froids. Malgré cela, on les a déjà vus dans d’autres zones. Descendants donc du Velociprey, ils sont capables de cracher un liquide froid et gelant instantanément à l’air sur leur proie. Leurs écailles blanches et bleues leur permettent de se cacher dans la neige pour chasser mieux. Leurs crocs sont froids et très affûtés tandis que leur peau est très utilisée dans le village Pokke pour faire des vêtements.


    Les Giadromes sont les meneurs de Giapreys. Chassant comme les Velocipreys, ils sont toutefois plus sociables, les meutes s’associant parfois en couples de Giadrome. Les deux Giadromes vivent alors ensemble et peuvent même dominer la meute de l’autre. Cela augmente fortement leur dangerosité, la meute devenant beaucoup plus grandes.
    Leurs griffes servent à polir des objets et leurs cuisses sont particulièrement appréciées cuites ou bouillies. La crête est mystérieusement appelée dans les environs de Pokke nageoire verte.

    Jaggis, Jaggias et grand Jaggi


    Il est théorisé que les Jaggis auraient évolués des Velocipreys. Ils forment toutefois un autre ordre, les Wyvernes Chiens à l’instar des Wyvernes Coureuses, et partagent plus de similarités avec les wyvernes brutes.


    L’espèce est marquée par un fort dimorphisme sexuel, les Jaggis étant gros comme des Kelbis tandis que leur femelle, la Jaggia, est beaucoup plus grande. Plus grandes et fortes que les Jaggis, les Jaggias sont toutefois moins agiles et moins nombreuses au sein de la meute. Malgré leur petite taille, les Jaggis sont aussi très téméraires et agressifs. Même seul, ils n’hésitent pas à parfois attaquer de grandes wyvernes volantes. Toutefois, si la menace est trop grande, ils s’enfuient. Ils se nourrissent en général de petits poissons et d’autres proies modestes seuls. En meute cependant, ils chassent des Aptonoths avec des stratégies de chasse variant d’une meute à l’autre. Certains courent et usent de leur vitesse pour perturber la proie afin de l’attaquer depuis des angles morts tandis que d’autres la mordent régulièrement afin de la saigner petit à petit.
    La meute des Jaggis est particulièrement structurée. Les Jaggis patrouillent le territoire et chassent, les Jaggias protègent les plus jeunes et le nid tandis que le dominant protège le territoire en général. Occasionnellement, des Jaggis se perdent, quittent leur territoire et finissent dans les villages. Ils craignent toutefois le feu et même les villageois parviennent à les mettre en fuite avec une torche. Dans la meute, au moment des repas, le dominant se sert le premier, suivi des Jaggias, puis des Jaggis.


    Quand ils atteignent un certain âge, les Jaggis quittent la meute. De nombreux meurent mais certains évoluent et deviennent des grands Jaggis. Ceux qui survivent cherchent une nouvelle meute et affronteront le chef de cette dernière pour en prendre le contrôle. Parfois, plusieurs grands Jaggis se confrontent pour une même meute, si bien qu’il est courant de voir des blessures et des cicatrices sur ces derniers. Même s’ils ne sont pas aussi adaptatifs que les Velocidromes, les grands Jaggis sont plus puissants physiquement, même plus grands que les Jaggias. Leurs griffes sont parfois très affûtées par les combats. Leur collerette indique leur statut de chef et la détruire remet en cause leur statut de leader et même leur fierté de mâle. Une théorie veut que leur taille est due à leur isolation, leur permettant de manger plus.


    Wroggis et grand Wroggi


    Cousins proches des Jaggis, ces Wyvernes Chiens vivent majoritairement dans le Volcan et la Forêt Inondée. On les a cependant également observés en train de chercher de nouveaux territoires dans l’Ile Déserte. Leur cou porte un sac de poison qui leur permet de produire une brume toxique qui crachent pour empoisonner les proies à distance. Ce venin se condense sur leurs crocs, rendant sa morsure toxique. Cette évolution leur sert à tuer des proies blindées comme les Rhenoplos et les Slagtoths. Ils se servent de leur peau orange comme avertissement de leur poison. Leur squelette est de plus très proche de celui des Jaggias.
    Ils sont très nuisibles aux communautés humaines, détruisant les plantations et tuant le bétail à cause de leur brume. Leur peau est utilisée pour faire du cuir.


    Les grands Wroggis sont des mâles adultes, indiquant leur statut de dominant par leur bec. Leurs écailles et leurs griffes sont plus résistantes que la moyenne. Ils sont même les seules Wyvernes Chiens à avoir développés une carapace. Leur poison est plus puissant et ils arrivent à en produire beaucoup plus, créant des nuages moins volatiles. Briser leur poche limite fortement cette production. En cas d’attaque, ils seront d’ailleurs protégés par leurs Wroggis.


    Baggis et grand Baggi


    Les Baggis vivent dans la Toundra. Leur ossature est plus proche de celle des Jaggis. Ils ont développé une poche leur permettant de cracher une substance incapacitante qui endort les proies et leur peau est plus douce, capable de retenir la chaleur pour survivre au froid. La majeure différence est l’absence de dimorphisme sexuel bien qu’on ait noté que les mâles sont plus gros que les femelles. Ainsi, certains grandissent et deviennent des grands Baggis.


    Indiquant leur dominance par une grande crête, ils sont les plus grands des Wyvernes Chiens, pouvant égaler des wyvernes brutes ou des wyvernes volantes. Moins agiles, ils exploitent leur puissance et leur vitesse pour abattre la proie. Très intelligent, ils exploitent les Baggis pour immobiliser la proie afin de finir le travail. Ils communiquent avec de nombreux cris, parvenant même à transmettre sa rage à ses subordonnés. On notera également que leurs griffes sont plus grandes.



    Maccaos et grand Maccau


    Les Maccaos sont endémiques de la Frontière Jurassique et réputés pour attaquer majoritairement avec leurs jambes. Les mâles se distinguent par des plumes sur la tête et leur colonne vertébrale est très résistante. Ils vivent en meutes dominés par un grand Maccau.


    Les grands Maccaus, individus adultes, se distinguent par leur crête de plumes colorées et une livrée très colorée. Ils exploitent d’ailleurs la peau rouge de leur ventre pour repousser les menaces. Se nourrissant majoritairement de petits animaux, ils se regroupent afin de venir à bout de proies plus massives. On les a aussi vu voler des œufs dans les nids des wyvernes volantes. Malgré son statut de leader, le grand Maccau ne semble pas avoir de contrôle notoire sur sa meute. Il ne tente même pas de la protéger. Si la situation dégénère, c’est chacun pour sa peau.
    Considérés comme les plus agiles des Wyvernes Chiens, leur queue est similaire à celle d’un kangourou, d’où le surnom Wyverne Kangourou. Ses jambes puissantes lui permettent de kicker les menaces et de se déplacer très rapidement, sans compter ladite queue avec laquelle il peut supporter son poids et se projeter à grande vitesse. Cette queue, formidable outil, est aussi leur point faible. Très exploitée au combat, la briser a tendance à les déséquilibrer dans un grand nombre d’attaques et de manœuvres.
    Revenir en haut Aller en bas
    Carnets de la Wycadémie III: Raptors aviaires
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Toronto Raptors : le retour des dinosaures
    » Les raptors
    » Toronto Raptors Blog
    » Toronto Raptors Market Place
    » [A faire vivre] Carnet de dessins d'Yvengel Wercer

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Monster Hunter : Professeur Felyne :: La communauté :: Fan-made :: Carnets de la Wycadémie-