Monster Hunter : Professeur Felyne
Bienvenue sur le forum de notre forum d'astuces consacré la série Monster Hunter
Pour profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
En cas de problèmes pour vous inscrire, merci de vous référer à ce lien : tuto d'inscription

Nos patch et jeux maison sont disponible à ces liens :
PatchFR MHP3RD (PSP) et MH3RD HD (émulateur / PS3)
Monster Hunter Helper : téléchargement


Astuces, soluces et tutoriels ( tutos ) sur Monster Hunter Generations, Monster Hunter Online, Monster Hunter 4 Ultimate, Monster Hunter 3 Ultimate et cie...
 
AccueilPortailGalerieCalendrierWiki Monster HunterFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [ ISO WII ] Télécharger Monster Hunter 3 tri [ MH3 ]
par yeeto51 Aujourd'hui à 12:34

» [ MH3rd ] Comment personnaliser totalement le jeu?
par Rayquane Aujourd'hui à 5:36

» [ ISO PPSSPP ] Télécharger Monster Hunter 3rd HD [ MH3rd ]
par Ilef Yagami Aujourd'hui à 5:27

» Presentation de Ilef Yagami
par Ilef Yagami Aujourd'hui à 5:26

» [ MH3rdHD ] Patch FR - Emulateur PPSSPP v2.0
par Thomas Alves Hier à 22:30

» Presentation de BeRich
par Thomas Alves Hier à 22:29

Les posteurs les plus actifs du mois
Masuku
 
kingvall
 
AlphKiki0
 
daodejin
 
ThePullPaut43
 
Professeur Felyne
 
Thomas Alves
 
Pyrhanik
 
Axel Garcia
 
maxime.cappellen@live.Fr
 
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    anipassion.com
    Partagez|
    Carnets de la Wycadémie: Wyvernes ou presque
    avatar
    Pseudo IG : Masuku
    Rg MHGen : 90
    Rg MH4U : 700
    Voir le profil de l'utilisateur

    MessageSujet: Carnets de la Wycadémie: Wyvernes ou presque Ven 18 Nov - 8:35
    Ordre non officiel mais reconnu par de nombreux chercheurs, les pseudo wyvernes sont des créatures à la morphologie proches des wyvernes volantes. Toutefois, leurs membres avant ne sont pas suffisamment développés pour leur permettre de voler régulièrement, d'où l’appellation.

    Tigrex


    Son cri est si puissant qu’il lui vaut le surnom de Wyverne Rugissante. Ce cri est particulièrement sonore et est capable de repousser voir de détruire des objets. Particulièrement vif, il peut courir à plus de 50 kilomètres/heure et habite des zones avec d’importantes variations de hauteur. Ses membres puissants lui permettent de grimper haut. Après quoi il surveille sa victime discrètement avant de lui bondir dessus pour l’abattre d’un coup de griffe. Ils sont particulièrement friands de Popos. Ils ne sont pas très territoriaux de fait, préférant suivre les proies. Cela oblige la guilde à tenir des comptes sur les positions des populations de Tigrex. Ils sont craints par les autres wyvernes volantes pour leurs techniques d’attaque éclair et n’hésitent donc pas à empiéter sur leurs territoires. Les attaquer est également une mauvaise idée, le sang leur montant au visage et aux pattes avant quand ils s’énervent. S’ils deviennent plus vulnérables, ils entrent dans une rage berserk redoutable.


    Le Tigrex Griffe-Sombre possède des griffes et des ailes plus développées que la moyenne. Leur couleur bleue provient d’une circulation sanguine plus développée, les vaisseaux sanguins continuant à pulser même après la mort. Cela a entraîné un développement irrégulier des griffes, les rendant plus solides bien qu’elles s’assouplissent quand il s’énerve. Cette coloration bleue se retrouve sur la tête et la queue. Ses griffes anormales lui permettent de s’en servir beaucoup plus régulièrement et aussi beaucoup plus violemment. Il peut en effet déterrer des blocs plus gros et transmettre des quantités d’énergie prodigieuse au sol. Ses écailles sont particulièrement épaisses et ses cris sont plus forts que ceux des spécimens ordinaires.


    Les Tigrex berserks sont une variante du Tigrex. Leur couleur a été altérée par la cendre et les impuretés, augmentant la propagation thermique au sein de leur corps. Ils sont particulièrement agressifs, attaquant même les autres Tigrex, mais consomment en conséquence beaucoup plus d’énergie par un métabolisme plus gourmand. Cela les a poussé à éviter les environnements froids, bien qu’on ait déjà pu en observer dans les déserts de nuit. Ses rugissements sont beaucoup plus puissants, pouvant même tuer une proie à courte portée, l’abattant sans laisser la moindre blessure visible.


    Les Tigrex magma sont une sous-espèce eux. Tout du moins cela n’est qu’une théorie. Endémiques de la Tour, il a été suggéré qu’ils bénéficiaient de l’oxygène produit par les arbres de la Grande Forêt autour, ce qui les a rendus plus grands au fil du temps par des mutations successives (mutations encore en cours à en juger par le fait qu’on puisse entrevoir leurs muscles à travers la carapace quand ils s’énervent trop). Cette grande taille les ralentit aussi par rapport à leurs frères classiques mais les dotent d’un meilleur organe vocal, rendant leurs cris plus puissants. Leur découverte avait d’abord été théorisée par la découverte de traces de griffes trop grandes pour un Tigrex classique et leur existence est longtemps restée un mythe. Les chercheurs pensent qu’il existait dans la Grande Forêt des spécimens encore plus grands autrefois.
    La mystérieuse poussière qu’il soulève après certaines attaques est de la stratum corneum, plus communément appelée peau morte. Son métabolisme renforcé accélère la production et ses griffes particulières embrasent la peau. Ce qui explose est en fait des écailles spéciales réagissant à la chaleur.
    Il a aussi été noté qu’il disposait d’un deuxième état de rage appelé état de détonation. Cela provoque un accroissement de la circulation sanguine et leur permet de combattre sur des durées prolongées, dépassant leurs limites. Sa vitesse et sa force augmentent, ses écailles sont projetées plus souvent et son cerveau travaille beaucoup plus, le rendant plus intelligent. Cependant, cette consommation prodigieuse l’expose à une grande fatigue derrière, le mettant dans un état de vulnérabilité derrière.


    Nargacuga


    Avant l’annonce officielle, la bête a longtemps été signalée dans des régions indigènes. Il n’était considéré que comme une rumeur nommée Nargacuga. A sa découverte, la guilde a énormément réfléchi et l’a donc nommé… Nargacuga. Particulièrement vicelard, les Nargacugas possèdent des ailes en forme de lames capables de trancher les branches de la canopée pour se déplacer. Autant dire que vos fosses piégées n’ont aucune chance. Ils sont extrêmement agiles, entre autres grâce l’absence de carapace. Leurs oreilles sont fines mais leurs ailes sont peu développées, les limitant à planer au lieu de voler.


    Ils font des embuscades en se dissimulant dans les ombres ou les arbres avant de frapper. Leurs bonds rapides leur permettent de se placer dans les angles morts et ils sont suffisamment audacieux pour attaquer des chevaliers de la Guilde et gagner l’affrontement. Même si la première frappe ne tue pas, ils s’acharneront. La queue est leur arme principale. Faisant la moitié de leur longueur, elle est assez puissante pour briser des os de monstres. Elle porte même des écailles tranchantes projetables. Quand ils s’énervent, leurs yeux prennent une lueur rouge et ils semblent perdre un peu l’esprit, devenant sensibles aux fosses piégées.


    Le Nargacuga Vent-Acier est connu depuis longtemps étrangement par le biais des rumeurs locales. Il est raconté qu’il peut tuer ses proies sans même toucher leur ombre. Les recherches ont montré qu’il peut générer des ondes de choc tranchantes avec sa queue, lui permettant de taillader et saigner ses victimes à distance. Ses écailles tranchantes sont aussi plus précises pouvant voler à longue distance avec une haute précision et. Ces mêmes écailles blanches, comme sa fourrure pâle, l’allègent dans ses mouvements.


    Les Nargacugas Verts sont une espèce à part entière. Plus agiles et plus grands que les Nargacugas classiques, ils préfèrent le combat frontal. Personne ne sait à ce jour comment il peut assommer aussi facilement les chasseurs et ses teintes vertes le poussent à attaquer le jour.


    Nocturne comme l’espèce originale, le Nargacuga sélénite est une sous-espèce découverte très récemment. N’ayant été observé qu’à la Tour de nuit et dans la Grande Forêt, il est capable de se disparaitre grâce à la brume et à l’éclat de la lune. Sa queue plus puissante porte des écailles empoisonnées. A ce jour, le secret de cette toxine n’a pas été percé mais ces projectiles se détachent plus facilement et sont donc beaucoup plus facilement éjectées par ses mouvements.


    Akantor


    Dieu noir, Tyran du volcan, l’Akantor porte de nombreux titres. Son nom signifie Désastre dans certains villages, les légendes le prétendant arrivant avec des inondations ou des orages intenses. Il a été observé pour la première fois dans la Ceinture Volcanique et a été repéré plusieurs fois dans le Volcan. Toutefois cette créature puissante est particulièrement adaptable et a été vue dans la Crête arctique et la Jungle. Les enquêtes piétinent pour le suivi des populations, la créature ayant souvent disparu pendant la traque malgré sa taille spectaculaire.
    Particulièrement féroce, il chasse des monstres cuirassés mais lents comme les Gravios ou les Basarios. Ses mâchoires et ses crocs sont suffisamment puissants pour briser leurs armures et sa salive corrosive ne fait que l’aider encore un peu. Ses écailles et sa carapace peut supporter la lave et il creuse le sol avec ses crocs pour voyager. On a d’ailleurs noté des fluides comprenant du calcium sur son corps, créant des minerais rares.
    Malgré les apparences, il ne possède pas un organe lui permettant de canaliser son souffle mais simplement des poumons particulièrement puissants comme ceux du Tigrex. Son cri peut briser la croûte et faire remonter la lave et il peut produire un blast sonique pour attaquer des proies ou détruire des obstacles à distance. Il aurait même déjà abattu des dirigeables de la guilde ainsi.
    Les chercheurs voulaient le placer parmi les dragons anciens mais des recherches plus poussées l’ont classifiés parmi les wyvernes volantes, plus précisément l’ordre des pseudo wyvernes. En effet, les recherches ont montré qu’il partageait de nombreux détails avec les ancêtres des wyvernes.


    Ukanlos


    Le Dieu blanc est une espèce proche mais distincte de l’Akantor. Les deux ne font pas bon ménage, même s’il est plus calme que son cousin. Lui aussi une pseudo wyverne, il se nourrit de neige et de glace au sein de la Crête arctique. Problème, son régime l’amène à provoquer parfois de grandes avalanches. Il se déplace en nageant dans la neige, sa nageoire dorsale émergeant du sol. Sa mâchoire lui permet de briser des rocs et sa carapace est couverte de minerais uniques comme celles de l’Akantor, renforçant cette dernière.
    Les données sur cette créature s’arrêtent ici, son environnement particulièrement hostile ayant empêché d’en savoir plus à ce jour.

    Revenir en haut Aller en bas
    Carnets de la Wycadémie: Wyvernes ou presque
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Un diner presque parfait
    » Connexion qui marche presque... hé non
    » [Obligatoire (enfin presque :p)] vos nouvelles têtes!
    » Organisation d'un mariage presque parfait[/c]
    » Il parle presque jamais ?

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Monster Hunter : Professeur Felyne :: La communauté :: Fan-made :: Carnets de la Wycadémie-