Monster Hunter : Professeur Felyne
Bienvenue sur le forum de notre forum d'astuces consacré la série Monster Hunter
Pour profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
En cas de problèmes pour vous inscrire, merci de vous référer à ce lien : tuto d'inscription

Nos patch et jeux maison sont disponible à ces liens :
PatchFR MHP3RD (PSP) et MH3RD HD (émulateur / PS3)
Monster Hunter Helper : téléchargement


Astuces, soluces et tutoriels ( tutos ) sur Monster Hunter Generations, Monster Hunter Online, Monster Hunter 4 Ultimate, Monster Hunter 3 Ultimate et cie...
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» [ ISO PSP ] Télécharger Monster Hunter 3rd [ MHP3rd ]
par Ludorf Aujourd'hui à 9:35

» [ MHP3rd ] Patch FR - Console PSP v3.0
par Ludorf Aujourd'hui à 9:28

» Presentation de Ludorf
par Ludorf Aujourd'hui à 9:24

» Presentation de le_Lezard
par le Lezard Hier à 22:31

» Presentation de ivyhaze
par Professeur Felyne Hier à 16:36

» Bonjour à tous.
par SoliduSFoxRud Hier à 1:24

Les posteurs les plus actifs du mois
★Jinouga★
 
Professeur Felyne
 
Nrvtotof
 
loicboss90
 
tirogu
 
Neberith
 
Fafoune
 
XxLoupxX
 
Hutskuchi
 
Rob Herteaux
 
Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    anipassion.com
    Partagez|
    Carnets de la Wycadémie: BrachyDIO VS Jhostar
    avatar
    Voir le profil de l'utilisateur

    MessageSujet: Carnets de la Wycadémie: BrachyDIO VS Jhostar Dim 4 Déc - 8:39
    Grandes créatures bipèdes similaires à des théropodes, les wyvernes brutes vivent dans des régions riches en nourriture. Leurs régimes alimentaires diffèrent grandement d’une espèce à l’autre, comprenant des herbivores, des insectivores, des carnivores et même des mangeurs de minerais. Ils utilisent leur puissant corps musclé pour combattre ainsi que des évolutions défensives variées.

    Barroth


    Vivant dans les zones sèches, le Barroth se nourrit d’Altaroths et d’autres insectes. La wyverne terreuse vit dans des tourbières et des oasis, passant la majeure partie du temps dissimulé dans la boue. Cette boue refroidit son corps, lui permettant d’endurer l’intense chaleur du désert, tout en éliminant les parasites. Les chasseurs la récoltent pour les agriculteurs, celle-ci étant très fertile. Il se protège ainsi des dégâts du feu mais l’eau le lave facilement.  On les a aussi vu voyager vers l’Ile Déserte quand il fait trop chaud.

    Sa couronne, plus grande pour les mâles, est en réalité son nez. Cette dernière laisse émerger ses narines au sommet du crâne, respirant donc comme avec un tuba quand il est dissimulé. En s’énervant, il a parfois du mal à respirer, laissant émerger de la vapeur de ses naseaux. Cette couronne est particulièrement résistante, si bien que les armes tranchantes ont beaucoup de mal à l’entamer. Il semblerait que les armes contendantes aient eu de meilleurs résultats.


    Leurs pattes avant ne leur servent pas du tout au combat, leur permettant de creuser. Peu sympathique, il laisse des monstres approcher son marais mais mettra en fuite quiconque ose se montrer trop audacieux. On les a déjà vu repousser des Rathians. Ils utilisent en général leur vitesse et leur masse pour frapper, pouvant catapulter des monstres légers comme les grands Jaggis. Ils jettent aussi leur boue pour entraver leurs adversaires. Dans la cuisine locale, leur queue est très appréciée.

    Pendant la saison des amours, les mâles s’affrontent dans des combats crâne contre crâne pour les femelles, tentant de gagner un plus grand territoire. Plus l’oasis est grande et plus de femelles y viendront. Ils utilisent également leur couronne pour séduire, gardant de la boue partout sauf sur cette dernière. Si elle est sale, ils la frotteront au sol. Les femelles pondent plus d’une dizaine d’œufs mais la méthode est encore inconnue. Les jeunes ne quittent pas leur plan d’eau, se nourrissant d’insectes jusqu’à devenir assez grand.


    Le Barroth de Jade a une plus grande couronne. Surnommé wyverne brise-glace, la tête de cette sous-espèce lui permet de broyer la glace qu’il projette et accumule sur son corps. Pour se faire, il sécrète un mucus spécial, le globe gelé. Ce mucus se solidifie au contact de la neige et de la glace. La queue de certains individus le produit, couvrant ses adversaires de neige.  Plus agressifs mais aussi plus malins, on les a déjà vu jeter des boules de neige et secouer la terre avec leurs couronnes. Leur queue est aussi populaire dans les repas.



    Uragaan


    Le menton de l’Uragaan a des fonctions multiples. Puissant marteau, il peut aussi servir de cuillère pour creuser le sol et déterrer les minerais composant son alimentation. Il a évolué pour également pouvoir broyer ces mêmes minerais. Pouvant également être employé dans des luttes territoriales, ils servent d’intimidation, les Uragaans dissuadant leurs adversaires en rugissant puis en frappant le menton. C’est également un bon contrepoids pour leur longue queue.


    Quand ils sont jeunes, les Uragaans sont herbivores, se nourrissant de pierres en grandissant.  Pour refroidir leurs corps constamment chauffés, ils expulsent un gaz qui est également utilisé pour se défendre. Quand ils s’énervent, ce gaz s’échauffe et devient inflammable. Ils dorment sur des poches d’une huile liquide brune. Sur certaines parties du corps comme le ventre et la queue, cette huile change la couleur de la carapace mais sur leur dos, elle lie des roches à la carapace, protégeant cette dernière de l’usure quand ils roulent. Ils utilisent également ces rochers pour se nourrir ou se défendre plus tard.


    Leur sexe est difficile à déterminer au premier coup d’œil. Cependant, à la saison des amours, les mâles deviennent occasionnellement des Uragaans Roi-Cristal, se couvrant de rochers superbes pour plaire aux femelles. Ils se nourrissent également que de minerais de haute qualité et de gemmes rares afin d’obtenir la plus belle carapace.


    L’Uragaan d’acier est une sous-espèce aux habitudes alimentaires différentes. Se nourrissant de roches sulfurées, ce gaz se retrouve dans leurs pierres, lui donnant une puissante odeur. Ces mêmes pierres, une fois lancées, peuvent encore exploser en laissant une puanteur notoire. La composition gazeuses et l’oxygène de ces roches a également altéré leur couleur. On a noté qu’ils pouvaient composer des hordes afin de protéger leur nourriture plus rare dans des dépôts organisés. Ils évacuant également la température par leur menton différent de l’espèce classique.



    Deviljho


    Quasiment une pseudo wyverne parmi les wyvernes brutes, le Deviljho est doté d’un appétit insatiable, attaquant aussi bien les herbivores que les dragons anciens. Leur corps particulièrement chaud consomme de l’énergie en continu, d’où cette faim constante. Les chasseurs sont régulièrement dépêchés pour les éliminer, leur seule présence étant une menace pour les populations locales de monstres. Leurs mâchoires puissantes leur permettent également de creuser et leur salive acide est si corrosive qu’elle peut percer la carapace de certains monstres.


    Voyageant constamment et pouvant s’adapter à tous les biomes, ils n’ont pas de saison des amours spécifique. Les Deviljhos prêts à se reproduire sécrètent une hormone afin d’indiquer leur disposition aux autres membres de son espèce et pour éviter les agressions inutiles. Les jeunes parviennent à la maturité sexuelle en seulement quelques mois.


    Leurs habitudes guerrières contrebalancent cette rapide maturité et les individus âgés sont rares. Malheureusement, certains atteignent un âge avancé et en vieillissant perdent l’esprit. Ces Deviljhos, qualifiés de Deviljhos sauvages, voient leur furie et leur faim se mélanger et sont particulièrement agressifs, attaquant tout et n’importe quoi pour manger. Il a été théorisé que cette folie était liée au cannibalisme mais les preuves sont dures à trouver, la principale piste étant que la surproduction d’énergie draconique au visage proviendrait de celle d’autres Deviljhos. Ce même élément a altéré jusqu’à la couleur de leur sang.



    Duramboros


    Si grande qu’on la confond avec une butte de terre ou une petite colline quand elle dort, la wyverne à queue de Marteau se nourrit majoritairement d’arbres. Sa queue lui permet de les abattre à terre facilement, expliquant le gros des arbres morts dans les régions où ils vivent. Cet appendice lui sert aussi de se défendre en tournoyant ou en utilisant sa masse pour se projeter. Ces mouvements sont cependant dangereux, l’exposant aux contre-attaques quand il rate sa cible. La queue grandit avec l’âge par couches de carapace successives, sa forme ronde se formant à forces des frappes.
    Particulièrement territorial, il sait se montrer bien plus violent que les wyvernes brutes prédatrices. Sa carapace est particulièrement épaisse, le protégeant des monstres ordinaires. De la terre se coince dedans, permettant à des mousses et des champignons de se développer. Cette mousse sert également d’amorti pour les Duramboros plus vieux mais également de source de nourriture quand celle-ci se fait rare. Leur bosse sert à stocker des nutriments et de la graisse, cette consommation devenant spectaculaire quand ils s’énervent. Leurs cornes servent à intimider et à charger sur les menaces.


    Les Duramboros sont ovipares, pondant des œufs. Les femelles vivent en hordes, gardant le nid contre les prédateurs. Les mâles sont eux solitaires, vivant toutefois dans les hordes tant qu’ils sont jeunes. Pendant l’hiver, les Duramboros hibernent en s’enfouissant dans le sol, survivant sur leurs réserves contenues dans les bosses. Ils font du dégât à leur réveil, se nourrissant à l’automne sur tout ce qu’ils trouvent, y compris des constructions humaines en bois. Leurs champignons et les plantes qui poussent sur eux sont très utiles dans la cuisine locale cela dit.


    Les Duramboros rouille sont une sous-espèce, connus pour être les plus grandes wyvernes brutes. Extrêmement agressif, leur couleur provient non seulement du sable et des minerais de son environnement mais également du sang des créatures qui l’ont attaqué et ont fini par être tué. Ils n’hésitent même pas attaquer les Diablos noires aussi bien que des herbivores inoffensifs. Sa queue lui sert plus en tant qu’arme qu’en tant qu’outil au final.



    Glavenus


    Découverte récemment dans la Frontière Jurassique, le Glavenus est un prédateur acharné. Ses pattes présentent deux griffes spécifiques permettant d’amortir ses sauts spectaculaires. La wyverne tranchante possède également une poche de flamme assez unique, lui permettant de conserver le feu actif dans sa gorge, le rendant capable de morsures embrasées. Il peut également cracher des projectiles enflammés à ses proies, ces derniers explosant à l’impact ou quelques secondes plus tard. Quand la poche surchauffe, il est possible de la voir dans sa gorge et son corps se met à fumer.


    La queue du Glavenus est unique. Semblable à une lame, elle sert à son équilibrage mais surtout à attaquer, pouvant trancher aussi bien une proie que le sol en deux. Elle peut même bloquer des attaques. Sa composition comporte de nombreux minerais. En frottant ou en trainant sa queue sur le sol, il la chauffe, lui permettant de projeter des gerbes de flamme. La manœuvre lui permet aussi de menacer un adversaire en lui montrant qu’il manie le feu. Cet embrasement abime le tranchant de sa queue et la rend beaucoup moins résistante. Afin de compenser, le Glavenus possède des mâchoires uniques, comprenant quatre crocs qui lui permettent de cramponner sa queue et de la réaffuter pour attaquer. Son visage possède une carapace spéciale, protégeant ses yeux des étincelles. En réaffutant, il avale des minerais et de la suie qui vient alimenter sa poche de flamme pour lui permettre de cracher de la lave. Pour ces techniques complexes, il est considéré comme une des plus intelligentes et dangereuses wyvernes brutes.


    Le Glavenus Lame-Chaos est gigantesque. Considéré comme aussi dangereux qu’un Rajang ou qu’un Deviljho par la guilde, sa carapace s’est décolorée et sa poche de flamme a évolué, devenant une poche de poudre. Elle produit toujours du feu mais également une puissante poudre explosive. Il propage cette poudre sur sa queue quand il la mort, rendant ses frappes meurtrières mais la rendant aussi plus vulnérable.



    Brachydios


    La carapace du Brachydios comprend de l’obsidienne qui a fondu dessus, se mêlant aussi à ses moules à poisse. Leurs bras ont connu une évolution particulièrement unique, ne prenant ni la forme d’ailes ou de bras mais celles de puissants pilons. Ils entretiennent une relation unique avec la poisse, un champignon pouvant provoquer son explosion grâce à une substance présente dans sa salive et son crâne. Cette substance réagit aussi à son excitation, explosant à l’impact en projetant ses spores. Ses spores retombent sur le Brachydios, régénérant ses réserves instantanément. Cette substance se répand également dans le sol assez facilement, provoquant des explosions à distance. Cette technique de combat unique lui a valu le surnom de wyverne broyeuse.


    Vivant majoritairement dans les volcans, on les a vu dans une grande variété d’environnements où ils volent les territoires d’autres wyvernes. Carnivores, ils peuvent également se nourrir occasionnellement de minerais et sont considérés comme les wyvernes brutes les plus agiles, dotés de jambes beaucoup plus puissantes et rapides. Les jeunes vivent sur le territoire de leurs parents mais n’ont pas d’interactions avec eux. Ils récupèrent la poisse que ces derniers laissent derrière, formant leur propre mixture. Toutefois, de nombreux petits meurent des explosions incontrôlées, leurs carapaces manquant de maturité. Ceux qui survivent voient leur carapace fondre temporairement, ce qui les aide à récupérer les minerais composant leur protection.



    On pensait que cette créature venait d’être découverte mais en cherchant dans ses archives, la Guilde a découvert un document présentant une esquisse du Brachydios, semblant confirmer que la créature est connue depuis longtemps. Ces rapports présentent aussi des individus uniques, les « wyvernes aux bras furieux ».


    En temps normal, la poisse vit en harmonie avec les Brachydios. Répandant ses spores et explosant, mais celle-ci reste dormante sur son corps. Elle accumule de la puissance avec le temps et est utilisée pour séduire les femelles. Cependant, elle dégénère et domine le Brachydios, les rendant fous. Ces Brachydios dit critiques sont rares, seuls les plus forts arrivant à cet état sans mourir explosés. Afin d’améliorer sa croissance, cette poisse les fait partir vers l’île d’Ingsle, profitant de la chaleur et de la pression atmosphérique spécifique à cet endroit. Elle teinte la carapace en vert et recouvre leur corps, s’étendant jusqu’à la queue. On a noté que les Brachydios critiques possèdent un organe unique, le Réacteur Immortel, certainement la raison de leur survie à cette poisse meurtrière.

    Revenir en haut Aller en bas
    Carnets de la Wycadémie: BrachyDIO VS Jhostar
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » [A faire vivre] Carnet de dessins d'Yvengel Wercer
    » Les carnets de Louis-Hector-De-Ségure
    » Navigations littéraires
    » [HL/Nains - 1500 points] Carnets de voyage en Lustrie
    » Carnets de voyage de stefro

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Monster Hunter : Professeur Felyne :: La communauté :: Fan-made :: Carnets de la Wycadémie-