Monster Hunter : Professeur Felyne
Bienvenue sur le forum de notre forum d'astuces consacré la série Monster Hunter
Pour profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
En cas de problèmes pour vous inscrire, merci de vous référer à ce lien : tuto d'inscription

Nos patch et jeux maison sont disponible à ces liens :
PatchFR MHP3RD (PSP) et MH3RD HD (émulateur / PS3)
Monster Hunter Helper : téléchargement


Astuces, soluces et tutoriels ( tutos ) sur Monster Hunter Generations, Monster Hunter Online, Monster Hunter 4 Ultimate, Monster Hunter 3 Ultimate et cie...
 
AccueilAcceuilGalerieCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Présentation de salaade (tomate, oignon :)
par Professeur Felyne Lun 16 Jan - 23:59

» [ MH3rdHD ] Patch FR - Emulateur PPSSPP v2.0
par keops6868 Lun 16 Jan - 19:24

» [ MHP3rd ] Patch FR - Console PSP v3.0
par HaThOrion Lun 16 Jan - 18:38

» Presentation de HaThOrion
par HaThOrion Lun 16 Jan - 18:36

» Presentation de Reaster
par Reaster Dim 15 Jan - 22:09

» Presentation de Bacadaba
par Bacadaba Dim 15 Jan - 21:32

Les posteurs les plus actifs du mois
Professeur Felyne
 
SoliduSFoxRud
 
Roupioer
 
Masuku
 
picho04
 
Yamatsuka
 
Reaster
 
warsouls2
 
zaapastis
 
Utopia
 
Petites annonces


Partagez|
Carnets de la Wycadémie: Les poilus
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Carnets de la Wycadémie: Les poilus Dim 18 Déc - 12:23
Les Bêtes à Crocs, autrefois appelés Pelagus, sont des bêtes mammaliennes progressant sur des pattes et dépourvues d’ailes.

Bullfango & Bulldrome


Omnivores, les Bullfangos sont connus pour leur témérité désagréable. Ils chargent, un point c’est tout. C’est gros, ça a pleins de crocs ou une épée de trois mètres de long ? Ça charge et ce jusqu’à ce que l’intrus ait quitté le territoire. Cette agressivité leur a valu la classification de Bête à Crocs plutôt que d’Herbivores. Leurs défenses leur permettent de creuser le sol pour déterrer leur nourriture. En général, ils n’utilisent qu’un seul croc pour faire ça. L’autre, non usé, se développe plus grand et plus pointu, lui servant d’arme quand d’autres mâles s’opposent à lui.


Ils vivent en horde comprenant surtout des femelles et quelques mâles. Ces derniers, plus gros, peuvent, quand ils sont jeunes, devenir des Bulldromes. Mais il ne peut y avoir qu’un Bulldrome dominant, bien qu’on ait noté des hordes sans Bulldrome. Du coup, le vieux Bulldrome doit souvent mettre en fuite les prétendants qui apparaissent dans sa horde.



Rajang


Aussi puissant qu’un Dragon Ancien, les Rajangs sont les prédateurs naturels du Kirin. Quand ils sont petits, ils sont dépourvus de poches électriques, les empêchant de produire de l’électricité. C’est en vieillissant qu’ils développent cette aptitude, le plus souvent en tuant un Kirin. Cette électricité les rend capable de luire dans le noir. Il est théorisé que la majorité de cette électricité se trouve dans leur queue, la trancher réduisant leurs capacités au combat.


Il a été découvert qu’ils dépensent énormément d’énergie en s’énervant, les rendant vulnérables. Pour compenser, ils ont développé un mode de puissance, identifiable quand leurs bras deviennent rouges. Ils sont connus pour être assez fort pour briser les armes d’un chasseur en pleine chasse à la seule force de leurs poings, les mêmes poings qui peuvent perforer les écailles d’un Dragon Ancien. Ils sont également très intelligents mais perdent leurs repères en s’énervant, les rendant un peu débiles. Beaucoup reste à découvrir sur cette bête mystérieuse.


Les Rajangs furieux sont un mystère à ce jour. La théorie veut qu’il s’agisse d’une mutation génétique rare qui amène le Rajang à perdre sa queue et à diffuser constamment son énergie à travers son corps. Pour cette diffusion générale, il est supposé que le cœur et les nerfs soit la source de leur pouvoir. Leur sang serait particulièrement chaud, favorisant la théorie du cœur. Devant cette puissance ridicule, la Guilde n’autorise que les chasseurs très expérimentés à les chasser.



Congalala


Les Congalalas ne naissent pas avec leur splendide crête, ils la créent avec le jus de certaines plantes. Cette crête symbolise leur rôle de leader mais si elle est perdue, ils perdent le rôle et risquent l’ostracisme. Tout dépend de la loyauté des Congas de sa horde, chacun étant donné d’une personnalité propre. Ces derniers craignent le feu en général et sont omnivores, connus pour leur bon appétit.


Les Congalalas possèdent des enzymes spéciales utilisées pour ne pas digérer complètement la nourriture. Ils utilisent leur queue comme une main supplémentaire pour saisir leurs excréments si celle-ci est libre et les jeter sur les menaces. Ils sont également connus pour libérer des pets nauséabonds afin de faire fuir les prédateurs éventuels, l’odeur étant suffisamment forte pour faire pleurer des chasseurs aguerris. Leur alimentation leur permet aussi de produire un souffle spécial. Ils augmentent l’afflux sanguin au niveau de leur visage et de leurs fesses afin de se rendre plus impressionnants et d’intimider quand ils s’énervent.

Fait original, il est recommandé de manger l’estomac d’un Congalala avant une chasse. Emplis d’une nourriture riche, variée et peu digérée, il s’agit d’un met agréable et particulièrement nourrissant.


Le Congalala émeraude est une espèce mal définie à ce jour. Il possède une teinte verte unique et continuent de mener des Congas. La théorie voudrait qu’il s’agisse de Congalalas ordinaires qui ont été ostracisé par leur meute et en ont récupérés une nouvelle. Plus gourmand qu’un Congalala ordinaire, ils ont également des pets beaucoup plus puissants, capables d’éjecter des chasseurs en l’air et de briser les griffes d’un Kecha Wacha. Ses griffes étant assez puissantes pour pulvériser de grands arbres, la Guilde ne laisse que les chasseurs aguerris le chasser.



Kecha Wacha


De nature curieuse et joueuse, les Kechas Wachas attaquent parfois les voyageurs par jeu. Ils sont plus petits et minces que les autres Bêtes à Crocs, leurs griffes leur permettant de s’accrocher aux branches des arbres mais aussi à attaquer. Leur queue peut également servir de fixation aux lianes. Ils sont la seule espèce de Bête à Croc capable de planer, ce qui lui permet de voyager sur de longues distances. Son nez peut aussi produire un mucus humide.


Les oreilles du Kecha lui servent à intimider, écouter mais aussi à se protéger des rugissements ou des flashs lumineux. Ils vivent principalement dans des zones forestières mais certains ont été vus exploitant des toiles de Nerscylla abandonnées dans d’autres environnements. Il est supposé qu’ils sont omnivores.


Le Kecha Wacha cendré possède des teintes fascinantes, permettant à la fois de séduire les femelles et de mettre en garde les prédateurs. Sous-espèce plus répandue géographiquement, ils volent mieux et exploitent leur mobilité en combat. Ils sont de fait plus performants au sol que les individus normaux et leurs griffes sont plus solides et affûtées. Leurs oreilles, utilisées pour s’exprimer, sont plus dures, les protégeant de toutes sortes d’attaques et leur permettant de générer des étincelles. Ces étincelles embrasent un mucus inflammable produit au sein de leur corps. Ce mucus est composé d’une mixture de certains insectes et fruits et ne peut s’embraser qu’une fois en contact avec l’air.



Blangonga


Le Blangonga dirige les Blangos. Ces derniers lui sont loyaux et accourent à son secours ou surgissent hors de la neige quand ils en reçoivent l’ordre. Quand ils chassent, ils se dissimulent sous la neige pour encercler la proie pour la piéger quand le Blangonga donne les ordres. Pendant certaines saisons dans la Crête Arctique, plusieurs meutes de Blangongas se regroupent pour des raisons inconnues. Les plus grands rassemblements regroupaient une dizaine de meutes et aucun conflit n’était à noter, suggérant qu’il ne s’agissait que de réunions pacifiques. On a aussi souvent vu les Blangos et les Blangongas jouer ensemble dans la poudreuse. De par ces habitudes, les Blangongas sont considérés comme les créatures les plus sociales connues par la Guilde. Toutefois, si les crocs du Blangonga sont brisés, les Blangos ne lui obéissent plus, indiquant que ces derniers sont les symboles de la dominance de la bête. Voilà pourquoi il faut toujours essayer de briser les crocs d’un Blangonga.


Les Blangos sont connus pour pouvoir jeter des boules de neige à leur adversaire pour se défendre et protéger leur leader. Si ce leader s’énerve, ils s’énerveront également et commenceront alors à jeter des blocs de glace. Leur fourrure empêche l’air froid de toucher leur peau mais les protège également de la neige, la glace, les marqueurs mais aussi des flèches. Même si un de ces éléments passe au travers de la protection, la fourrure colmate la blessure rapidement ou se rebrousse pour éjecter l’élément étranger, empêchant les chasseurs de les traquer. Cette fourrure est prisée dans de nombreux villages montagnards.


Les Blangongas marquent leur territoire avec leurs excréments. Les chasseurs savent donc chercher ces traces pour pouvoir repérer ou à l’inverse éviter un Blangonga. L’odeur et l’apparence peuvent donner une indication de temps. Les Blangongas exploitent leur environnement pour neutraliser les menaces et utilisent leur grande force physique pour attaquer. Ce style de combat leur a valu l’appelation de Lion des Neiges. On ne sait pas à ce jour ce qui fait qu’un Blango devient un Blangonga, l’âge n’étant pas lié. Outre leur taille, les Blangongas se distinguent par leurs crocs affûtés et une barbe. Plus un individu est âge, plus ses crocs sont longs.


Certains Blangongas ayant perdu leur meute ou étant devenu assez forts pour vivre seuls quittent la Crête Arctique et migrent vers les Déserts. Ces Blangongas deviennent des Blangongas cuivrés. Les Blangos ne peuvent pas survivre dans les déserts, étant trop faibles, amenant ces individus plus intelligents à survivre par leurs propres moyens. La Guilde a longtemps pensé qu’il ne s’agissait que de divagations de gens frappés par le soleil qui finissaient par imaginer des Blangongas, jusqu’à ce que certains villages postent des requêtes pour en éliminer et que les premiers corps soient ramenés.

La peau et la fourrure d’un Blangonga cuivré est plus épaisse que celle d’un Blangonga classique. Ils sont aussi plus agressifs afin de survivre dans un environnement plus ardu. Il s’agit d’une créature très peu connue car rare et dangereuse. Leur fourrure élimine la chaleur et peut être très dure mais les recherches sont encore en cours.



Arzuros


Vivant dans les forêts et les environnements montagneux humides, les Azuros sont connus pour leur appétit impressionnant. Les ours bleus sont des omnivores friands de poissons et de miel. Ils se mettent parfois dans des situations dangereuses à cause de leur gourmandise, n’hésitant pas à aller manger en plein affrontement. Il leur arrive de voler les poissons des pêcheurs mais aussi le miel des chasseurs s’ils parviennent à les chopper.


Ils progressent sur quatre pattes mais peuvent se redresser s’ils aperçoivent une menace afin de tenter de l’intimider. Leurs bras possèdent une carapace pointue permettant de bloquer les coups et de les rendre. Cette carapace se renforce avec l’âge et les bras sont un met apprécié dans certaines régions du monde. De la carapace se développe sur leur crâne et leur dos pour les protéger des prédateurs, le plus célèbre étant le Zinogre.

Pour éviter les attaques d’Arzuros, une bombe de bouse ou une bombe sonore sont des armes précieuses, permettant de perturber les sens les plus précieux de la bête.


Plus violent et brutal, les Arzuros Crâne-Ardent sont beaucoup plus dangereux, connus pour préférer la chair fraîche d’un chasseur au miel. Sa teinte rouge provient supposément du sang de ses proies et seuls les chasseurs les plus expérimentés sont autorisés à les affronter, l’échec étant parfois fatal. Leur férocité les pousse parfois à attaquer des villages, parvenant à causer de grands dégâts. Ils sont également très résistants, suggérant qu’il s’agisse de spécimens âgés et plus expérimentés.



Lagombi


Repéré dans la Crête Arctique récemment, le Lagombi est une créature paisible. Il se nourrit de noix et de champignons qu’ils enterrent sous la neige pour les conserver. Si la nourriture se fait rare, ils déterrent leur stock. On les a aussi vu se nourrir de viande, d’où les chasses menées contre la bête.

Son plastron lui permet de faire des glissades sur la neige. Il s’en sert pour fuir ou pour se déplacer plus rapidement en général quand il voyage. Leurs oreilles leur permettent de repérer les menaces de loin mais elles les exposent aussi aux bombes soniques.


Le Lagombi Maître-Neige est plus sombre mais aussi plus grand qu’un Lagombi ordinaire. Il est capable de lancer des boules de neige géantes, les amenant parfois à provoquer des avalanches. Leur fourrure est particulièrement pelucheuse, la rendant très agréable au toucher. Ils sont considérés comme étant plus intelligents.



Volvidon


Les Volvidons privilégient des environnements secs comme les déserts et les volcans. On a longtemps pensé qu’ils ne quittaient pas ces environnements mais à tort puisqu’on en a repéré sur l’île Moga lors des périodes reproductrices de Bnahabras et d’Altaroths. En effet, ils en sont friands, principalement insectivores mais mangeant parfois aussi des racines. Ils récupèrent les fluides et les toxines de leurs proies dans un organe spécial de leur bouche. Cela confère des propriétés paralysantes à leur salive. Ils se servent de leur langue pour chopper les proies à distance.

Leur carapace a une structure spéciale, la rendant rigide mais lui conférant aussi une certaine souplesse. Il peut ainsi se mettre en boule, le protégeant des prédateurs mais aussi du feu et de la lave. Cette carapace est exploitée dans les rituels de certaines tribus, en faisant une ressource prisée.



Gammoth


Découvert récemment, le Gammoth porte les noms de Bête géante mais aussi de Dieu inflexible des montagnes, de par sa taille et sa capacité à affronter les menaces sans ciller. En effet, peu de menaces se dressent face à lui. Même le Tigrex et les grands prédateurs des environnements froids ne parviennent pas à le faire flancher. Et malgré son régime herbivore, il est très territorial. Les créatures assez folles pour l’affronter finissent souvent piétinées à mort. A ce jour, la Guilde n'a autorisé les chasseurs à ne chasser que les mâles. Premièrement car les femelles semblent rares, deuxièmement car elles seraient encore plus massives.


Ils sont connus pour être très gourmands, les amenant à piller les zones qu’ils visitent, ne trouvant parfois pas assez à manger. Et il n’y a rien de pire qu’un Gammoth affamé à gérer. En effet, il leur arrive de passer dans des villages, détruisant les constructions en bois pour se nourrir. Mieux vaut ne pas tenter de l’en empêcher, son seul poids faisant trembler la terre à chaque pas.

Sa trompe est forte, lui permettant de saisir des objets pour se nourrir. Mais on l’a aussi vu balancer des petites créatures ou les éclater au sol si elles se faisaient trop gênantes. Ils peuvent même s’en servir pour jeter des wyvernes volantes à terre. Cette même trompe peut aspirer la neige pour se défendre ou gêner ses adversaires. Il a tendance à exploiter la carapace spéciale de ses pattes pour accumuler la neige dedans, augmentant sa masse et les protégeant en même temps, suggérant une grande intelligence.


Même s’ils ont peu de prédateurs une fois adultes, dépassant même la taille d’un Duramboros, les jeunes sont des proies faciles. C’est pour cela qu’ils possèdent à cet âge une fourrure blanche, leur permettant de dissimuler dans la neige. Le Tigrex est alors leur plus grand prédateur, les terrifiant. Passé une certaine taille, la peur devient du ressentiment et le prédateur s’exposé à des contre-attaques sévères. Les Gammoths vivent alors en hordes, protégeant les petits des menaces. On les a aussi vu défendre des groupes de Popo.

La fourrure du Gammoth est une excellente protection, absorbant les coups les plus puissants tout en retenant la chaleur. Le poil rouge est le meilleur et est très prisé. Leurs défenses sont aussi très appréciées pour fabriquer des décorations mais aussi des armes solides. Quant à leur os facial, il est utilisé pour faire des armures solides.

Revenir en haut Aller en bas
Carnets de la Wycadémie: Les poilus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Trolls poilus
» [WIP] la tribu des pieds poilus
» Braldahim - Tous avec des pieds poilus !
» Bonjour frères poilus
» 2000 Pts de mammifères poilus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monster Hunter : Professeur Felyne :: Questions, online et astuces :: Tous les opus Monster Hunter :: Astuces :: Monstres-